EDITORIAL DU PRESIDENT Paul GIACCHERO

EDITORIAL DU PRESIDENT  Paul GIACCHERO - Société de Phoniatrie

Chers amis,

Vous avez choisi de me nommer  président  de notre société savante pour l’année 2017. J’ai accepté cette tâche avec une grande joie, mais aussi une grande humilité.

Formé à l’école Franc Comtoise de Jean Claude Lafon, où l’audiophonologie régnait en maître, jeune interne je m’orientais plutôt vers l’otologie et la surdité ce qui se traduisit par une thèse sur la surdité profonde et les prothèses à compensation chères à mon maître. Néanmoins une année inter chu à Nice avec José Santini comme co interne, l’accueil reçu dans le service de François Demard et la confiance qu’il m’a toujours  témoignée finirent par me convaincre de renoncer à une carrière hospitalière et de délaisser les frimas de l’est. Je n’ai jamais regretté ce choix professionnel et climatique ! De retour au pays  au contact de Danielle Demard , je découvris les subtilités de l’examen laryngé à l’épipharyngoscope et la stroboscopie , l’acquisition de la voix oesophagienne, ou la mise en place des premières prothèses phonatoires. Mon orientation vers la phoniatrie et la laryngologie était née.

Je souhaite poursuivre l’action de mes prédécesseurs pour que notre discipline se développe toujours davantage, et soit mieux connue et appréciée des internes, chefs de cliniques, ORL et orthophonistes.

Pour cette année, je forme le vœu que chaque membre titulaire ou associé fasse l’effort de coopter un nouveau membre. Il nous faut, en effet, poursuivre ensemble un réel effort de recrutement vers les jeunes diplômés, orl ou orthophonistes.

 De l’avis de tous, les manifestations organisées par notre société, en 2016, sous la présidence de Bruno Coulombeau, ont été un succès et je le remercie du travail effectué. On se souvient de la journée thématique  de printemps sur les immobilités laryngées organisée par Lise Crevier Buchmann et Antoine Giovanni, du congrès annuel à Lyon sur le voile du palais et, également des premières rencontres de phoniatrie à l’abbaye de Fontevraud organisées par Gérard Chevaillier.

En 2017, année du congrès mondial d’ORL à Paris, la phoniatrie et la laryngologie seront largement représentées. Deux manifestations sont programmées : une journée thématique, le samedi 8 avril, organisée par Lise Crevier-Buchman , Stephane Hans et Antoine Giovanni dont le thème est  « Phoniatrie et Onco réhabilitation en ORL» , et le congrès annuel de notre société qui se tiendra à Nice, avec l’aide de l’institut Portmann, les vendredi 24 et samedi 25 novembre sur le thème « Redonner la voix ».

Ce sera l’occasion de faire le point sur les possibilités actuelles dont disposent les ORL, laryngologistes, phoniatres et orthophonistes pour restaurer la voix tant dans les pathologies laryngées malignes que dans les pathologies du mouvement des cordes vocales ou dans les pathologies dysfonctionnelles. Comme par le passé, la société souhaite favoriser la participation active des jeunes : internes, chefs de clinique, orthophonistes, qui sont dès à présent chaleureusement invités à présenter des communications. Avec l’aide du comité d’organisation, nous mettons d’ores et déjà, tout en œuvre pour que ces journées niçoises soient un succès dans une ville, chère à mon cœur, qui a été si cruellement meurtrie en 2016.

En ce mois de janvier qui s’achève, je suis encore dans les temps pour vous présenter mes vœux les plus sincères de bonheur et de sérénité. 

2017Programmz 2017Programmz [841 Kb]

RETOUR DES 1ères RENCONTRES DE PHONIATRIE

Le Prof. Dr. med. Bernhard Richter nous a fait partager sa passion pour la recherche en physiologie de la voix chantée. Allez visiter le site de l'institut de musique des arts

NEWSLETTER Second semestre

Rubrique "Un point bibliographique "

Les injections intra-cordales sous anesthésie locale : des gestes permettant d'améliorer la qualité de vie, voir la survie de patients très vulnérables.

Les publications par les services d'ORL et de médecine Physique et réadaptation de l'hôpital Chang Gung Memorial de Linkou à Taiwan font état  d'une expérience dans le domaine des injections d'acide hyaluronique sous anesthésie locale.

 Après avoir démontré la faisabilité et l'absence de complication des injections d'acide hyaluronique dans les paralysies laryngées unilatérales injectées précocement1, ces auteurs rapportent les résultats d'injections à 3 mois d'une chirurgie thoracique évalué avant le geste puis 1 mois après l'injection. Cette étude prospective inclut 104 patients (y compris avec des cancers pulmonaires), confirme l'absence de complication. Une amélioration immédiate de la qualité de la voix est objectivée mais également de déglutition et de la qualité de vie2.  De la même manière, ces équipes ont permis à 2 patientes métastatiques de cancer du seinde bénéficier de traitement avec les mêmes résultats.

L'expérience de ces équipes confirment des résultats déjà rapportés par des équipes françaises réalisant des gestes de médialisation avec d'autres matériaux (autologues ou hétérologues) en laryngoscopie en suspension sous anesthésie générale. La faisabilité de  médialisation avec un produit résorbable mais injectable sous anesthésie locale chez des patients fragiles pour qui un geste sous anesthésie générale peut paraitre "lourd" est une option intéressante. A nous d'apprendre ces nouvelles techniques.

1Pei YC, Fang TJ, Hsin LJ Li HY, Wong AM.  Early hyaluronate injection improves quality of life but not neural recovery inunilateral vocal fold paralysis: an open-label randomized controlled study. Restor Neurol Neurosci. 2015;33(2):121-30.

2Fang T, Hsin LJ, Chung HF, Chiang HC, Li HY, Wong AM, Pei YC. Office-Based Intracordal Hyaluronate Injections Improve Quality of Life in Thoracic-Surgery-Related Unilateral Vocal Fold Paralysis. Medicine (Baltimore) 2015;94(40):e1787.

3Soriano RG, Pei YC, Fang TJ. In-Office Hyaluronate Injection Laryngoplasty as Palliative Treatment for Unilateral Vocal Fold Paralysis. ORL J Otorhinolaryngol Relat Spec. 2016;78(4):187-92.

NEWSLETTER Premier Semestre

Rubrique "Un point bibliographique "

" Y a t-il une différence en terme de résultats vocaux pour les petits cancers des cordes vocales entre Radiothérapie versus Cordectomie Laser ?"

Deux  méta analyses publiées  par Du G et al1 en 2016  et par Greulich MT et al2 en 2015 concluent à l'absence de différence pour le score du Voice Handicap Index entre les deux modalités thérapeutiques.

Ces 2 méta-analyses ont ciblés les Tis (in situ) et T1N0M0  du plan glottique colligeant pour  l'une 13 études et l'autre 18 correspondant dans chaque groupe à plus de 350 patients. Aucune de ces études n'étaient contrôlées et seulement 1/4 d'entre elles étaient prospectives.

Malgré cette faiblesse méthodologique, la concordance des résultats est en faveur de l'absence d'argument en terme de handicap vocal ressenti   pour l'une ou l'autre des modalités thérapeutiques. L'étude de DU G a aussi colligé des résultats d'évaluations acoustiques et trouve une différence significative sur la Fréquence fondamentale. La fréquence fondamentale est plus basse après radiothérapie. Cependant, l'absence de précision sur le pourcentage de femme et sur les écarts observés ne permet pas en l'état d'orienter le choix malgré la conclusion des auteurs en faveur du traitement chirurgical. 

 

1 Du G, Liu C, Yu W, Li J, Li W, Wang C, Zhu J. Voice outcomes after laser

surgery vs. radiotherapy of early glottic carcinoma: a meta-analysis. Int J Clin

Exp Med. 2015 Oct 15;8(10):17206-13.

 

2Greulich MT, Parker NP, Lee P, Merati AL, Misono S. Voice outcomes following

radiation versus laser microsurgery for T1 glottic carcinoma: systematic review

and meta-analysis. Otolaryngol Head Neck Surg. 2015 May;152(5):811-9.

Annonces de Cours et Congrès

 

Evénements 2016

 
[an error occurred while processing this directive]